Dans un contexte de taux obligataires historiquement faibles, on assiste aujourd’hui à une baisse durable des rendements des fonds euros du côté des assureurs. La majorité des contrats d’assurance-vie sont des contrats Euro, et la rentabilité de l’activité assurance-vie dans son ensemble est impactée. Malgré la décroissance de la participation aux bénéfices versés aux assurés, de nombreux assureurs, pour continuer à offrir un rendement attractif sur les contrats Euro, réalisent des pertes sur ce segment.

Le rapport Berger Lefebvre d’avril 2013 a pour but d’inciter le financement de l’économie. Il permet de réorienter les encours de l’assurance-vie vers des placements plus utilies à l’économie (les PME par exemple). Ce rapport a donné lieu au lancement du fonds Eurocroissance.

Un décret datant de Juillet 2016 permet le transfert de richesse du fonds Euro vers un fonds eurocroissance et donc faciliter le développement de ce fonds. Il a été mis en place de façon provisioire (jusqu’au 31 Décembre 2018).