Toutes les représentations, que ce soit la danse amérindienne ou le duo au trapèze, avaient pour fil conducteur la fascinante évolution de l’Homme, de son état d’amphibien à son désir ultime de voler. Les spectateurs avaient des étoiles pleins les yeux.